• Atelier 49 Ghislaine

     

     

    Atelier de Ghislaine

     

    Atelier 49  Ghislaine

     

    Cette semaine on fait un texte avec ces 10 mots imposés

    Atmosphère, épaules, enfiler, planter, répéter,
    infini, consulter, fou, générosité, enfant.

    ou bien un texte se rapportant à cette image;

     

     

     

    Barre de chez Babouchka

     

    Atelier 49  Ghislaine

     

     

    J'ai opté pou un medley des 2

     

     

    Lucille ,la tête reposant sur l’appui tête de la confortable Limousine mise à disposition par Rose ,somnole. Ce cadeau est appréciable, la générosité de Rose est sans limites, ceci n’est qu'une petite attention, Lucille ignore que le chauffeur est garde du corps, Rose s’inquiétant pour son amie depuis qu’Adrian est inculpé.
    Isabelle qui l’a rejointe à la gare Montparnasse, feuillette un livre, respectant le besoin de Lucille de s’isoler.
    Elles se connaissent depuis 5 ans, Rose les a présentées l’une à l’autre au décours d’une soirée dans sa somptueuse maison de Boston
    Lucille très secrète s’est peu dévoilée, mais Isabelle sait quelle a beaucoup souffert, mais n’a découvert la vérité que depuis l’année dernière lors de cette réunion entre amies organisée par Rose à la Nouvelle Orléans. Magnifique weekend avec Vadim et de chaleureuses retrouvailles avec Max.
    L’atmosphère est tendue, Lucille inquiète. Isabelle a beau répéter à l’infini que tout va bien se passer, elle ne parvient pas à convaincre son amie.
    - Ce n’est pas mon père que je crains le plus, le pauvre, lorsque j’étais enfant, je le prenais pour un fou, j’avais honte devant mes amies. Il se promenait souvent dans son costume blanc froissé, le regard hagard, les épaules voutées, les mains derrière le dos marmonnant des paroles inintelligibles. Il partait souvent en promenade sur le bord de mer. Maman le retrouvait sur le ponton et je crois bien même qu'une fois elle l’a récupéré dans l’eau, il s’était jeté à la mer et manqué se noyer.
    Ils se sont un jour décidés à consulter un psychiatre, et après divers examens le diagnostic d’Alzheimer est tombé.
    Je ne sais pas ce qui est pire comme diagnostic, une pathologie psychiatrique ou cette dégénérescence du cerveau inévitable et imprévisible
    Combien de fois l’ais je vu enfiler sa doudoune alors qu’il faisait 35° degrés ! Et rester planté ainsi accoutré en plein soleil ?
    Non c’est la réaction de ma mère qui m’angoisse, que vais-je lui dire ? Elle doit m’en vouloir à mort. Toutes ces années sans nouvelles ! Et me revoilà au bout de 7 ans, elle m’a tellement manqué et aujourd’hui combien de temps vais en profiter ?
    Elle a essuyé rapidement les larmes qui perlaient aux coins de ses yeux, et Isabelle lui a serré la main sans dire un mot. Que dire car en effet elles savent juste que l’état de santé de Mireille s’est aggravé ces derniers jours et Lucille n’a découvert que la semaine dernière que sa mère se meurt d’un cancer.

     

    © MBCRéas

     

    Atelier 49  Ghislaine

     

    Episode précédent

    « PalimpsesteLes plumes d' Asphodèle 25 : le retour »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Avril 2014 à 13:39
    LADY MARIANNE

    que de mauvaises nouvelles !! c'est ton job qui t'inspire -
    merci pour ton partage avec ces mots imposés -
    bon aprem !!!: à demain !!

    2
    Samedi 5 Avril 2014 à 17:36

    Je pense que tous les mots y sont même s'ils ne sont pas en évidence ...

    J'ai lu que tout est rentré dans l'ordre avec ton PC, c'est bien car je sais qu'on est bien embêtés sans lui !

    Je ne sais pas comment je ferai moi.Je n'ai meme pas de tablette mais,

    parait qu'on fait pas comme sur le PC avec la tablette

    Merci pour ton texte , bises a toi

    3
    Samedi 5 Avril 2014 à 19:28
    colettedc

    Magnifique participation Missnefer ! J'♥ beaucoup ! Bravo !


    Bonne et douce soirée à toi,


    Bisous.

    4
    Dimanche 6 Avril 2014 à 09:44

    une belle participation mais c'est bien triste

    5
    Mercredi 9 Avril 2014 à 11:17
    Mandrine

    tu as bien relevé les deux défis en un,

    mais ton histoire me fait frissonner car maman souffre de la maladie d'Alzheimer, nous avons du la mettre en EPADH, et ce n'est pas facile à vivre, ni pour elle quand son esprit revient un peu, ni pour nous qui en avons le cœur brisé.

    Enfin c'est ça aussi la vie

    bonne journée

    amicalement

    Mandrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :