•  

    chez Ghis

     

     Les mots

    Flair, sensation, sens, femme, adultère, cendre, supposer, simuler, provoquer, horizon

    ou thème solitude

     

    Aujourdhui les mots

     

    Leur perceptive d'avenir venait de prendre fin. Elle s’était pourtant annoncé sous les meilleurs auspices

    Lauren, cette sculpturale belle femme toute en jambes à la plastique irréprochable l'avait séduit des le premier regard.

    LE coup de foudre. Pour autant le physique de cette trentenaire n'était pas son seul atout. Lauren était intelligente, cultivée, drole, ET... Frivole

    Il n’avait point voulu voir ce qui ce profilait à l'horizon bien que ses amies l’aient mis en garde.

    Lauren stimulait vos sens, Max comme tous les autres hommes se liquéfiaient en sa présence elle les maintenait sous une son emprise voulue ou inconsciente, personne ne connaissait le fond de son âme. C’était une sensation inexplicable et combien agréable..

    Son apparition provoquait toujours une vague de crainte chez les autres femmes présentes, elles simulaient la joie de la rencontrer mais s’agrippaient à leurs compagnons pour les empêcher de tomber dans les filets de cette créature.

    La gent féminine a du flair et Max aurait du écouter les conseils avisés de ses proches, il n’avait vu que jalousie dans leur propos tout à sa folle passion.

    Aujourd'hui tout n’était que cendres, son amour dévasté pour un coureur de jupon féminin

    Il s’était trouve à 2 doigts de la demander en mariage, devant les conseils pressants de ses amis très proches (Rose l’avait menacé de ses foudres) il avait temporisé. Isabelle tentait de le réconforter, elle lui avait conseillé de prendre quelques vacances, Rose l’accueillerait de bon cœur, bien sur il aurait droit à : je t’avais prévenu !

    Isabelle connaissait intimement la gueuse, et bien souvent elle l’avait mis en garde, s’était même presque disputée avec elle, la connaissant que trop bien et devinant l’issue de cette histoire, elle ne supportait pas que l’on puisse jouer avec les sentiments des autres.

    Lauren riait : que veux tu j’ai l'âme adultérienne il voudrait mieux que j’évite d’en épouser un, je le tromperais à la moindre occasion, que dis je à la minute ou je croiserais le regard énamouré d’un autre homme.

    Et de toute façon je ne lui ai rien promis à ton petit protégé, surtout pas de lui être fidèle ,il n’a fait que supposer que cette liaison serait sérieuse, qu’y puis je ?

     Il devrait me remercier même, après je lui ai offert 6 mois d’une belle aventure.

    Isabelle soupirait, elle était incorrigible

     

    ©MBCRéas

     

    Atelier 42 : Solitude ou les mots


    7 commentaires
  •  

      

    Chez Zaza

     

    Mots à traiter  : DEPUCELAGE , GRIVOISERIE, CARTOMANCIENNE, PARTAGE, PARTENAIRE

     Tous les mots ou un seul

      

    j'en ai choisi 2 pour ce premier essai

    PARTAGE et PARTENAIRE 

     

     

    Partager avec toi éperdument

    Avec toi le veux absolument 

    Rester dans tes bras sereinement 

    Toujours me diras doucement 

    A toi toujours éternellement 

    Gageons l' amour pour les ans 

    Et aimons nous effrontemment 

      

    ©MBCRéas

     

      

     

    Partenaire, avec toi je veux faire

    Allons régler ces affaires

    Réussir ensemble, parvenir

    Terminer, régler finir

    Echouer, ne pouvons jamais

    Naviguons donc vers les sommets

    Aujourd’hui ensemble toi et moi

    Imaginons comme il se doit

    Rêver de succès, pouvons

    Et toi et moi le devons

     

    ©MBCRéas

     

     

    Atelier 4

     

      

      

      

      


    10 commentaires
  •  

     

     

    Attente, espoir, guérison, miracle; mystère, vie, déclarer, dire, mots, noms, communs, partout, là-bas, loin. Ailleurs.

     

     

     

    Atelier 41 : Adrien

    "Babouchka "

     

     Lucille raconte à Rose comment elle s’était trouvée ainsi en attente avec un espoir de changement, Il l’aimait déclarait il après chaque nouvelle dispute et ne comprenait pas ce qu’elle n’appréciait pas, enfin plus, dans leur relation particulière. Au contraire il ne la désirait que d’avantage, ne voyait elle pas l’effet stimulant quelle provoquait chez lui ? Les mots ? Inutiles. Elle-même vibrait comme un violon lors de leurs étreintes passionnées Le quotidien des autres couples s’avérait être d’un commun, souhaitait elle vraiment une telle relation monotone ?

    Rose reste abasourdie, se demandant comment Lucille a pu supporter de vivre une relation aussi tordue. Lucille pour la première fois depuis longtemps parvient à partager son histoire avec quelqu’un d’autre que sa psychiatre.

    C’est difficile et de chaudes larmes coulent le long de ses joues pendant quelle se tord nerveusement les mains. Malgré toutes ses années la blessure ressaigne depuis cette maudite lettre et ses photos.

    - je vais le dire Lucille ce mec est un grand malade et très dangereux de surcroit. Tu dois rester loin de lui et prendre des mesures drastiques pour te protéger. Je vois qu’il t’a cherché partout le bas en France et t’a retrouvé.

    C’est lui qui devrait voir un psy mais je ne crois pas au miracle. La preuve l’opportunité s’est présenté à  lui et il et rien fait pour changer à ce que j’entends. Je dirais même plus ,il devrait être interné. Aucune possibilité de guérison. Un enfant dans un délire pareil !

    - Quand j’ai senti cette petite vie en moi, j’ai vainement espéré des changements, mais son comportement ne s’est point modifié.

    Quand je lui ai suggéré de suivre une psychothérapie, il m’a traité de tous les noms et j’ai entrevu une leur de folie dans ses yeux. La peur ne m’a plus laissé de répit. Il reste toujours un mystère pour moi, un homme cultivé passionné, attentionné et soudain …

    Lucille frissonne se souvenant des jours après qu'elle lui annoncé penser être enceinte.

    Elle avait très vite compris la nécessité de rapidement se trouver ailleurs. Après des nuits d’angoisse sa décision  fut prise, elle s’enfuirait. L’arrivée d’Antoine ne l’aiderait pas au contraire. Car désormais elle lui appartiendrait pour toujours. Il utiliserait Antoine pour la manipuler encore davantage.

    - Le problème vois tu Rose c’est qu’il est persuadé que je lui ai volé quelque chose qui lui appartient. Antoine n’est pas un objet c’est mon fils et Adrian n’est que son père biologique.

    C’était la première fois depuis longtemps que Lucille prononce le prénom d’Adrian .Elle s’aperçoit que finalement malgré ses peurs ce prénom ne la trouble plus.

     

     

    ©MBCRéas

     

    Atelier 41 : Adrien

     

      


    6 commentaires
  • Nouvel Atelier chez ZAZA

    prendre comme base un poème et de le changer à votre façon..

    Sans vous soucier des rimes, pieds et autres, sauf si vous vous en sentez capable..

    et d’en faire autre chose….(histoire, parodie,…)

    Aujourdhui 

    Maitre Corbeau et le renard

     

    Le maitre et l'élève : Atelier de Zaza

     

    Maître Ballard, sur son bureau perché,

     Préparait son playdoyer

    Elève Renard, en l'apparence  stressé,

     Vers elle ,vint se placer

    Bonjour, Maitre Ballard 

    Quelle élégance, quel regard !

    Cette coiffure sans mentir

    vous va à ravir

    Vous êtes la plus belle des avocates

    Une belle allure d’aristocrate

    A ces mots maitre Ballard toute en émoi

    Allez ne soyons pas petit bourgeois

    Elève Renard le plus canon des élèves

    Et si ce défi je relève

    Celui pour qui tout le monde frissonne

    Je veux bien être polissonne

    Oui je me glisserais bien dans ses bras

    Dans ma belle tenue d’apparat

    Oui vient dans mon lit

    Mon bel ami

    Elève Renard de rire aux éclats

    Laissez tomber vos falbalas

    Juste honorer un pari, grosse bête

    Avez-vous vous votre tête ?

    A mon bras pour un soir consent

    Maitre Ballard enfin comprend

    D’un odieux pari victime

    Se sent blessée dans son estime.

    A de doux compliments

    Se méfiera désormais longtemps

     

     

    ©MBCRéas

     

    Le maitre et l'élève : Atelier de Zaza


    9 commentaires
  •  

    Défi pour Zaza

     

    faire un texte avec 12 verbes du premir groupe commençant par acc

    Mes verbes

     

    accéder  accélérer  accentuer  accepter

       accidenter    acclimater  

    Accommoder  accompagner  accorder   

     Accoucher  accoupler  accoutrer  accoutumer

      accrocher acculer    accumuler accuser

     

    Lucille s’accommode désormais de ses changements dans sa vie.

    Elle rêve même d’accéder à un nouveau statut, celui de femme libérée de ses chaines et de ses peurs

    Tout s’accélère depuis quelques semaines.

    Rose lui a dégoté un appartement superbe en ville, un magnifique duplex avec vue sur la rivière et les champs alentours

    Pourra telles s’accoutumer à cette nouvelle vie ?

    Elle s’est trouvée tant de fois acculée, au bord du précipice depuis quelle s’est accouplée avec Lui

    Elle ne peut toujours pas prononcer son prénom, il s’accompagne de tellement de vision de souffrances

    Rose est une amie formidable qui ne cesse de s'accoutrer de costumes fantasques égayant sa vie de mille petits rien. Tous les jours  elles partent bras de dessus bras dessous dans des promenades vivifiantes et  Lucille se raconte pendant des heures.

     Elle s'accorde peu d'indulgence même et s'accuse  parfois d'être la seule fautive de ce fiasco.

    Elle s’accroche a Rose, c’est sa bouée de sauvetage et ses angoisses ne l’accapare pas autant qu’autrefois

    Elle, cette accidentée de la vie, qui avait repris le gout de vivre depuis quelle avait accouchée d’Antoine

    Antoine ce fils quelle aime plus que tout au monde d' un amour inconditionnel

    Pour lui elle tourne la page ,et elle sait quelle s'acclimatera  où qu elle se pose

     

    © MBCRéas

     

     

    Re.vivre

     

     

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique