• Chateau pour Marie

     

    Dans le cadre du défi chez Khanel un nouvel épisode

    et de nouvelles aventures pour Enora et Arwan

     

     

    Chateau pour Marie

     

    Le Château

    Le chemin s’incurva et soudain au détour de l’allée, le château de Belgovaria leur apparut dans toute sa magnificence.
    Le groupe se figea, Grand Ma appuyée sur sa canne s’était arrêtée brusquement et lança dans un murmure :
    - La légende ne lui fait pas défaut, une pure merveille d’esthétique et de mystères. La magie est puissante ici, c’est évident.
    De grandes tours nimbées de nuages imposaient le respect, les reflets rougeoyants du soleil couchant filtraient à travers les crénelures du chemin de ronde, renforçant l’effet féerique de l’endroit. Les bannières aux armoiries du maitre des lieux claquaient au vent qui semblait s’être levé brusquement.
    Le pont levis baissé les invitait à poursuivre, la herse encore levée à cette heure. La nuit s’installait doucement et une lune pleine, blanche et lumineuse lançait de douces lueurs. Alors qu’un quart d’heure plus tôt un chaud soleil les avaient accueillis, les ombres de la nuit avec une rapidité effrayante s’étaient abattues sur la campagne dorée.
    Enora frissonna, pleine lune ! Elle regarda Anaïg, et lut de l’angoisse dans le regard de la jeune fille, dans leur monde, elle maitrisait ses mutations, mais ici, dans ce monde inconnu, ne risquait elle pas de se perdre ?
    Enora saisit la main de son amie et chuchota dans un souffle :
    - N’est pas peur
    - Tu ne crains rien Anaïg, pas de mutation pour toi, ici, tout au moins pour l’instant. Assura,  Amaëlle Poursuivons ne faisons pas attendre nos hôtes, soyons à la hauteur de notre réputation poursuivit elle.
    D’un pas décidé, la troupe s’engagea sur le pont qui enjambait les douves et franchirent la herse pour se retrouver dans une cour pavé face à un majestueux donjon.
    Personne dans la cour, tout semblait alangui, abandonné, mais Grand Ma poursuivit sa route et pénétra dans la première salle. Une immense cheminée trônait sur le mur d’en face, y cuisait un chevreuil, une grande table dressée attendait les convives, une petite foule affairée les ignora totalement.
    A droite, un escalier en colimaçon menait à l’étage, Grand- Ma en meneuse de troupe s’y engagea, peinant et pestant contre son l’étroitesse et la hauteur des marches.
    Personne ne parlait, subjugué par cette étrange atmosphère.
    Grand Ma ne s’arrêta pas au deuxième étage. Intriguée Enora se pencha vers Arwan pour lui chuchoter à l’oreille, ce qui était très ridicule vu que Grand Ma saisissait toutes les pensées et lui effleura le bras.
    - Comment sait-elle où nous devons nous rendre ?
    Arwan surprit, sursauta tandis qu’il scrutait l’obscurité à travers les meurtrières.
    Il ne s’attendait pas à ce qu’Enora lui adresse la parole et encore bien moins qu’elle le touche. Un picotement envahit son bras et se propagea le long de sa colonne vertébrale. Enora retira sa main, elle aussi venait de ressentir cette étrange secousse.
    Troublé par l’éclat irisé que renvoyait les yeux couleur d’ambre d’Enora, Arwan cligna des paupières comme ébloui.
    Anaïg qui les suivait de près les heurta, et Enora se tourna vers son amie ,  brisant l’étrange connexion entre elle et le jeune homme.
    Grand- Ma les rappela à l’ordre
    - Les enfants nous sommes attendus, hâtez vous.
    Elle était parvenue au dernier palier du donjon. Une douce musique les accueillit alors qu’ils pénétraient dans l’immense pièce, les murs décorés de tentures chatoyantes contrastaient avec la nudité du sol. A leur droite,  assise sur un lit à baldaquin, une jeune femme vêtue d’une longue robe de couleur pourpre jouait de la viole. Dans la pièce régnait une douce chaleur émanant de l’âtre. Sur la gauche à une table , on n’apercevait pas la personne assise dans un fauteuil à dossier très haut richement sculpté, décoré de motifs ésotériques, mais le bruit de la plume crissant sur le papier fit que tous les regards convergèrent vers lui.

    ©MBCRéas

     

     

     

     

    « Boite à mots : printempsDéfi image et mots »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Avril 2015 à 12:52

    très belle participation ! merci beaucoup ! bisous

    2
    Samedi 25 Avril 2015 à 16:23

    un très joli texte

    3
    Samedi 25 Avril 2015 à 20:11
    LADY MARIANNE

    un très joli texte , bravo-
    défi écriture pas qu'une photo !! tu as bien cogité !!!
    bisous !!

    4
    Samedi 25 Avril 2015 à 20:33
    colettedc

    Toujours aussi agréable de te lire, tu sais ! On ne peut s'en lasser !

    bonne poursuite de cette soirée ! Bisous♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :