• Défi image : la boîte à mots

     

     

    Pour ce défi 

    un nouvel épisode

     D' Enora et Arwan

     

    Plusieurs mois (tout au moins dans ce monde ci) s’étaient écoulés depuis qu’ils battaient la campagne. Après ce détour forcé, à cause de la tempête, dans la tribu de Galène, maitre Kadeg se demandait si des forces magiques n’interféraient pas dans leur quête.
    Les éléments déchainés, des orages électriques, d’une violence jusqu’à ce jour inconnue, les avaient retenus plus de quinze jours, chez Galène.
    C’est une terre dévastée, qu’ils traversaient désormais, et les repères du mage totalement détruits, malgré ses talents magiques, il peinait à trouver leur route. La confiance aveugle de son peuple s’émoussait de jour en jour, le cortège épuisé par cette bataille pour aller de l’avant commençait à perdre espoir et le doute sur le bien fondé de cette quête s’insinuait davantage en chaque membre du groupe.
    Enora, épuisée, devenait agressive, Arwan, désespéré ne parvenait plus à la faire rire, et la complicité nouvellement acquise commençait très sérieusement à prendre du plomb dans l’aile.
    C’est par une nuit de pleine lune que Anaïg commença à s’agiter, Enora tentait de la rassurer, Amaelle l’avait affirmé, dans ce monde Anaïg ne pouvait se transformer. Kadeg le confirmait, Dans ce monde d’en bas, telle chose ne pouvait se produire.
    Pourtant la  nuit suivante,  deux lunes se levèrent de concert, un évènement surprenant et déroutant. Jamais jusqu’à ce jour, Maitre Kadeg n’avait assisté à un tel phénomène. Balae, les surprit tous par ses paroles.
    - Voici la prophétie dont parlait souvent la Grande Meneuse et maintenant il me semble l’avoir vécue durant l’Alprech.
    Je crois  me souvenir maintenant, qu’elle racontait qu’une princesse d’une grande beauté, venue de l’autre moitié du monde, l’Elue sachant lire les runes contenues dans la jarre, mettrait fin aux menaces des ténèbres, et battrait Kilmijaren , mais avant cela, la planète subirait de grands bouleversements.
    Oui le pouvoir de Kilmijaren sera à son apogée le soir des lunes, le quarantième jour de l’an 5600, ce soir donc, tous les Evoluform muteront, car personne ne peut lutter contre le pouvoir des deux lunes.
    - Je n’ai jamais entendu parler de cette légende, dit Kadeg atterré. Je n’ai rien vu de tel dans toutes les runes que j’ai consultées
    Amaëlle, qu’en penses- tu ?
    Celle-ci hocha la tête :
    - Cet  enfant détient le savoir de la Grande Meneuse, c'est évident, la prophétie  dont il parle vient  de  se réaliser. Les ombres de la nuit semblent monter en puissance.  Mais gardons espoir,  car elle nous dit aussi qu' Enora est l’Elue, et qu' elle sauvera donc nos mondes du chaos, et c'est aussi  notre  prophétie. Simplement, il semble que se sera moins facile que prévu et peut être devons nous , nous attendre à combattre plus ardemment, et compter quelques pertes, parmi notre groupe. Aussi,  Maitre Kadeg , peut être , devrais tu renvoyer chez toi quelques personnes qui te sont chères, afin de les protéger....
    - Non ! Ce n’est pas une bonne idée, la coupa Enora
    - Enora, oui,  laissons les rentrer, Dame Eleonora commence à fatiguer, de plus elle nous retarde.
    -Tu n’as pas compris Arwan, Kilmijaren, veut nous diviser, pour mieux nous atteindre, et comment les protéger s’ils sont loin de nous. Il utilisera toutes ses forces pour nous déstabiliser, ce soir il va nous prendre Anaïg,  je l’ai bien compris, il sait ce qu’elle représente pour moi.
    Pendant cet échange silencieux, toute la troupe attendait, qu’Enora s’explique.
    Elle reprit :
    - Oui je sais que vous pensez être à l’abri, et que cette quête, commence à vous peser, vous êtes terrorisés par les perturbations chaotiques,  vous perdez foi en Kadeg votre guide, vous m’en voulez même d’être là. Mais je n’ai pas souhaité ce qui m’arrive, ma petite vie, mes cours au lycée et mes projets d’avenir sont tous partis en fumée, quand Arwan a ouvert les portes à son pouvoir….
    - Enora… la coupa Arwan en pensées
    D’un signe de la main elle le fit taire
    - Laisse-moi poursuivre s’il te plait. lui répondit elle de la même manière
    Sous les reflets des deux lunes, ses cheveux , qu’elle portait lâchés sur ses épaules,  luisaient comme parsemés de mille paillettes, ses yeux verts émeraude étincelaient d’une étrange lueur. Une sorte d’aura magique semblait émaner d’elle Tout le monde resta bouche bée
    Se tournant vers Anaig elle reprit :
    - Ce soir, mon amie, ma belle je vais te perdre, la louve en toi va prendre le dessus, mais Maitre Kadeg va te jeter un sort de protection et jamais au grand jamais, Kilimijaren ne sera ton maitre, mais tu seras nos yeux dans sa tanière. J’ignore comment je sais tout çà, mais j’en ai l’intime conviction, tout comme celle que l’heure était venue, Qu’ Arwan devait sans le savoir lui-même, prendre le contrôle de son don.
    Que nous devions renoncer à nos vies pour être ici à présent, pour une juste cause.
    Pendant qu’elle avait tenu ce discours, qui en avait surpris plus d’un, Anaig avait bu la potion concoctée par Maitre Kadeg. Quelques secondes plus tard elle avait disparue à leurs regards, elle détestait sa transformation qu’elle sentait imminente, tous les muscles de son corps la réclamait, la douleur était intolérable, elle n’avait jamais autant souffert de cette mutation jusqu’à ce jour. Roulée en boule dans un fourré, Anaig attendit patiemment, quelque peu effrayée mais confiante en sa princesse. Elle reviendrait bientôt, et retrouverait sa forme humaine, Enora le lui avait affirmé, elle l’avait entendu dans sa tête. Un nouveau lien venait de se créer entre elle, Enora et Arwan.
    C’est ainsi que sous le ciel scintillant à deux lunes, Anaig la louve, hurla sa douleur et sa confiance et leur envoya un dernier message, avant de répondre à l’appel de Kilimijaren.
    Je suis prête à te servir , ma Princesse, je veillerais sur toi, ton Prince, et toute notre armée. Kilimijaren a commis une grave erreur en nous sous-estimant tous.

    ©MBCRéas

      

     

    Défi image : la boîte à mots

     

     

    « Jeu de lettres : Macaroniqueatelier 41 : Nephalisme »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 07:09
    Superbe, une autre version de transformation plus positive que la mienne BRAVO un vrai plaisir de te lire Bisous
    2
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 11:10

    une belle histoire

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 22:36
    colettedc

    Bravo pour ton texte ! C'est super, encore cette fois ! J'♥ !

    Bon vendredi tout entier !

    Bisous♥

          

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :