• Jeu de lettres chez Lydie : Antonomasse

     

     

    Avec les lettres proposées,
    faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots

     

    puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix
    ou pour corser faire le texte en rapport avec le mot trouvé-

     

    merci de déposer votre lien d'article sous cet article

    Je vous propose 10 LETTRES
    nom féminin

    Sorte de synecdoque qui consiste
    à prendre un nom commun pour un nom propre,
    ou un nom propre pour un nom commun.
    Un Zoïle pour un critique ;
    l'Orateur romain pour Cicéron.


    voici les lettres
    A A E O O M N N S T

    pas de U pour JB
    les bonnes lettres

     

     

    Jeu de lettres chez Lydie :  Antonomasse

     

     

    Juliette ne tenait plus en place, Stéphane ne s’était pas manifesté comme promis depuis la dernière fois qu’elle l’avait croisé à la fête. Ludovic lui avait une scène dont elle ne s’étonna pas d’ailleurs, habituée à sa jalousie permanente. De colère elle l’avait abandonné tout a sa tonitruante colère comme un santon au milieu de la cour devant la Sultane rugissante, qui n’avait toujours pas digéré la présence de ces inspecteurs dans son antre et qui vociférait, accusant flicaille, matonsmanants et tout autre individu de même acabit de tous les maux dont son pauvre fiston se trouvait être la victime.

    La présence de Laurie auprès de Stéphane lui avait déplu comme toute femme elle voyait en elle une concurrente, se demandant même si elle n’était pas son amante Elle avait ressenti comme une osmose entre ces deux là. Pour autant la partie ne faisait que commencer et elle décida de stimuler la partie en se rendant au commissariat.

    C’est Alain qui incidemment lui en avait soufflé l’idée lors de la petite discussion qu’ils eurent un peu plus tard quand abandonnant la famille De Rembien à sa colère et frustration, elle s’en était allé le rejoindre dans son antre.

    Alain l’avait accueilli avec curiosité, habituellement la jeune fille l’évitait pour une raison qu’il ne s’expliquait pas, sans que cela le gène particulièrement. A vrai dire il évitait ces nanas, provocantes et délurées, ces lolitas à la recherche d’un je-sais-quoi. Oui des gamines au menton délibérément provocateur, toujours par monts et par vaux à la recherche d’un mec à séduire. Il comprit très vite que la jeune fille venait de jeter son dévolu sur le jeune inspecteur.

    Elle s’était laissé tomber sur le divan tandis qu’il rangeait ses photos, triturant un carnet de notes oublié. Comme il l’ignorait elle l’avait ouvert et découvert un sonnet , une ode à une jeune fille fleur.

    —Tu écris des poèmes aussi ?

    Il lui avait arraché le carnet vivement ne souhaitant pas qu’elle en lise davantage et l’avait interrogé sur sa soudaine présence dans son atelier.

    — Tu ne montes jamais chez moi, que me vaut cet honneur ?

    —J’étais curieuse de savoir ce que ces inspecteurs te voulaient.

    —Ils enquêtent sur la disparition d’une jeune fille, je crois avoir compris qu’ils l’ont retrouvée, morte.

    —Et ?

    —Et je crois que je suis la dernière personne à l’avoir vu.

    Elle s’était levée et l’avait rejoint devant la grande table couverte de diverses photos et semblait en examiner une d’elles avec beaucoup d’attention. Elle se pencha par-dessus son épaule osant s’approcher de lui à presque le toucher alors qu’elle évitait pour une raison qu’elle ne s’expliquait pas de se trouver trop près de lui. Découvrant le visage rieur de la jeune fille, elle poussa un cri.

    —Je la connais ! Sa photo est placardée partout dans mon lycée, elle a disparue depuis plus d’une semaine.

     —Les inspecteurs cherchent à savoir quelles sont ses fréquentations, il semblerait qu’elle est rencontré un jeune homme.

    —Possible, je crois qu’elle attendait quelqu’un la dernière fois que je l’ai vu alors que nous buvions un coup au N’importe quoi avec mon amie Manon.

    —Et bien peut-être devrais-tu aller le raconter aux inspecteurs, se sera l’occasion d’essayer tes charmes. Mais petit conseil, évite de minauder et la jouer baby-doll, je ne crois pas que se soit son style. File j’ai un rendez-vous.

    Il l’avait mise dehors assez abruptement et après avoir récupéré son matos était sorti à son tour.

    Un quart d’heure plus tard, elle se trouvait assise dans de le bureau de Stéphane. Il lui avait fallu négocier pour qu’il la reçoive et attendait que le jeune homme occupé à pianoter sur son ordinateur veuille bien s’intéresser à elle. En attendant elle en profita pour le reluquer sans vergogne, le charme émanant de sa personne était incontestable. Il était « à tomber » auraient dit ses copines, enfin diraient ses copines quand elles le verraient.

     

    ©MBCRéas

     Impossible pour moi de placer le mot , tant pis

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Jeu de lettres chez lady marianne : Thalassomeli

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Février à 08:56
    LADY MARIANNE

    de l'intrigue- et un homme à tomber on va toutes craquer-
    une belle histoire pour ce défi- bravo c' est bien mené-
    placer le mot n'est pas du tout obligatoire-
    souvent on ne le met pas-
    merci pour ta participation ! Bisous du dimanche-

    2
    Dimanche 12 Février à 15:30

    Quelle imagination !

    C'est passionnant...

    Bises

    Béa kimcat

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 12 Février à 22:16
    colettedc

    Une excellente participation, bravo !

    Bonne fin de soirée et belle semaine !

    Bisous♥

    4
    Lundi 13 Février à 17:27

    Quelle histoire ! bises

    5
    Lundi 13 Février à 22:57
    Ah mais tout un... roman ici, mes félicitations ,) et au plaisir alors !
    6
    Mardi 14 Février à 07:54

    Excellente suite à cette histoire 

    Bonne journée et bonne semaine 

    Bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :