• La bas : les plumes d'Asphodèle

     

     

     

    Inconnu, nostalgie, rivages, différence, dépaysement, horizon, recommencer, mutation, ailleurs,lointain,voyage, insouciance, oublier, découverte, chimérique, aventure, soleil,distance, ici, asphalte,abandonner, améthyste. 

     

    La bas : les plumes d'Asphodèle

     

    Depuis son installation à Boston et la découverte de ses territoires inconnus Lucille est heureuse comme elle ne l’a été depuis longtemps

    Boston un dépaysement total, de merveilleuses rencontres grâce à Rose. Max tout particulièrement doit elle reconnaître, un job qui lui convient, traductrice dans une maison d’édition, tous les ingrédients pour recommencer ou plutôt se lancer dans une nouvelle aventure. Et Antoine semble se plaire et s’être intégré dans la petite communauté française.

    Elle en a presque oublié qu 'elle fuit Adrian. Ce n’est plus qu’un lointain souvenir, la distance, surement, la rassure .Ici elle se sent en pleine mutation, pleine d’espoir, pas de rêves chimériques.

    Abandonnant tout, là bas en terre de France, pas pour le rêve Américain, mais simplement pour se mettre à l’abri. Enfin elle doit s’avouer également que depuis ces années de cavale , son entourage s’est bien réduit à peau de chagrin, et que dans sa crainte d’être retrouvée  tellement coupé les contacts avec ses proches et sa famille que plus personne ne doit aujourd’hui se souvenir qu'elle existe .

    Elle songe parfois avec nostalgie à ses anciennes amies et plus particulièrement à Laurence son amie d’enfance

    Souvenirs de voyages inoubliables sur les rivages ensoleillés, les délires lors de soirées, le temps de la jeunesse insouciante. Les après midis et leurs courses folles, dévorant l’asphalte dans le coupé décapotable, cheveux au vent hurlant comme des folles sur fond de musique rock, contemplant l’horizon éclaboussé du soleil couchant, draguant les garçons dans les boites de nuit et encore mille autres souvenirs d’une complicité sans faille. Mais c’était l’avant Adrian. Adrian et ses yeux améthyste, Adrian le séducteur, Adrian le tyran.

    Comme tout cela semble loin, c’était ailleurs dans un autre monde, une autre réalité. C’était la bas.

     

     ©MBCréas

     

    d'autres épisodes dans 

     

    La bas : les plumes d'Asphodèle

     

    La bas : les plumes d'Asphodèle

     

     

     

     

     

     

    « IndigotineMétaphores en q »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Février 2014 à 08:36
    A changer de lieu d'habitation a ses avantages et inconvénients il faut se refaire des connaissances et ce n'est pas tjs évident
    2
    Vendredi 28 Février 2014 à 10:35

    Hello

    Bien réveillée. Que d'ateliers auxquels tu participes et toujours un bon texte qui suit. Je me demande comment va être ma nouvelle situation. Mes amies ne sont pas loin mais le déplacement plus compliqué en bus. 

    Bonne journée 

    3
    Vendredi 28 Février 2014 à 13:35

    coucou

    je ne suis pas mieux que toi, j'ai eu beaucoup de tension , donc cardiologue et toutes une batterie d'examens, donc je me repose

    gifs printemps - spring

    bonne journée

    bisoussssssssss

    4
    Samedi 1er Mars 2014 à 20:52

    Un texte agréable à lire.

    5
    Samedi 1er Mars 2014 à 22:08
    colettedc

    Encore un autre texte bien agréable à lire Missnefer !


    Bonne fin de ce jour à toi


    et agréable mois de mars tout entier !


    Bisous.

    6
    Dimanche 2 Mars 2014 à 09:03
    Soène
    Hello Missnefer, ou plutôt Miss Ateliers !
    Une telle fuite, est-ce vraiment la meilleure des solutions ?
    Bien sûr, c'est pas une histoire vraie, mais ça me pose des questions !
    Bon dimanche et bises de Lyon
    7
    Dimanche 2 Mars 2014 à 11:33

    surement pas ! le passé te rattrape  toujours

    et non ce n'est pas une histoire vraie mais combien de femmes cherchent a fuir leurs tortionnaires ?

    8
    Cléo Ballatore
    Dimanche 2 Mars 2014 à 11:51

    Un texte sympa entre nostalgie et angoisse. Cela l'empêche en fait de vivre pleinement le moment présent. Espérons qu'elle va trouver une solution.    

    9
    Lundi 3 Mars 2014 à 19:03

    Ça fait des années que je cherche un homme

    aux yeux d'améthyste...je ne désespère pas.

    :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Lundi 3 Mars 2014 à 19:29

    mieux eviter celui ci Célestine

    11
    momo
    Lundi 3 Mars 2014 à 21:33

    héhé!! quand le problème est dans notre intérieur....les kilomètres qu'on parcourt n'apportent pas vraiment la solution.. :-) 

    12
    Lundi 3 Mars 2014 à 21:35
    DDD59

    Et c'est peut-être mieux ainsi yes

    Bravo pour une belle participation!!!

    Bises amicales.

    Domi.

    13
    Dimanche 9 Mars 2014 à 12:05
    ceriat

    Très intéressant ce texte. yes

    Tu nous emporte avec ton histoire mystérieuse, heureusement emplie de beaux souvenirs. smile

    14
    Samedi 15 Mars 2014 à 15:54

    Comme Soène, je m'interroge : la fuite est-elle la solution? Mais dans ce cas précis, il semble que oui : après tout avoir trouvé aussi facilement un travail intéressant à Boston est inespéré! Je suis sûre que cela ne pourrait arriver en France. Mais voilà que je raisonne comme si l'histoire était vrai!! Bravo pour ton texte  qui donne cette impression.

    15
    Samedi 15 Mars 2014 à 16:54

    et  bien comme quoi Claudia , le resultat est interessant avec ce cote crédibilité d'une histoire, çà me  ravit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :