• Les plumes 20: derrière le masque

     

    Les Mots  Pour Asphodèle

     

    Visage, camouflage, armée, plume, vénitien, jaune, déguiser, bal, argile, mensonge, embaumer, comédie, celer, mystère, pailleté, crème, farandole, grimace, hypocrisie, dissimuler, unir, usure, unique.

     

     

    Quelle comédie ! Tout n’est que mensonges. Ce visage parfait, n’est que celui d’hypocrisie

    Une farandole de grimaces sous le masque pailleté. Comment se tromper à ce point, comment peut on posséder autant de talent de camouflage, une armée d’artifices afin de duper le monde

    Oh cette beauté factice, ces airs mystérieux comment imaginer qui se dissimule vraiment derrière cette farandole de faux semblants

    Un être unique, un monstre, la crème des monstres, devrais je dire

    Est-il possible de déguiser ses sentiments avec autant de brio ?

    Au bal des idiotes j’aurais été élue reine.

    Mon cœur autrefois léger comme une plume, n’est plus qu’un amas d’argile

    Je suis épuisée, usée

    Je rêvais de m’unir à lui pour l’éternité

    Je rêvais d’un voyage au cœur du pays vénitien, de longues soirées en gondoles pour des nocturnes romantiques

    Comment n’ais-je point deviné, un homme aussi parfait n’existe que dans les rêves, les contes de fées.

    Il a su celer qu’il ne savait aimer que dans la violence, aimer dit il !

    Derrière cette voix douce et moelleuse que de froideur et d'exigences.

    Mon corps n’est que souffrance, je suis rompue par les coups et l’humiliation constante

    C’est son crédo que nul ne peut imaginer une seconde tellement l’être policé embaume

    Un caméléon, non pis le diable en personne , que de noirceur chez cet homme.

    Je n'ai point été perspicace, je n'ai pas reconnu ses sourires condescendants

    Lucille pleure épuisée ,comment a t elle pu se laisser berner.

    Ah l'amour ne voit pas le masque

     

    © MBCRéas

     

    J'ai écarté jaune

     

    Les plumes 20: derrière le masque

     

     

     

    « Métaphores en K : LucilleRe.vivre »

  • Commentaires

    1
    Asphodèle85
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 21:55
    Asphodèle85

    Ha ouf c'est une fiction ! J'ai eu peur...Ce sont souvent ceux là qui manipulent le mieux, hélas... Tu t'en sors bien ! Ton texte n'est pas trop long (contrairement au mien) c'est parfait ! ^-^

    2
    Samedi 18 Janvier 2014 à 10:26
    moncafelecture

    Oui, la manipulation de ces hommes-là est redoutable... Ton texte, en allant crescendo, fait bien ressortir cette noirceur cachée que personne n'irait imaginer. C'est dur et terriblement réaliste.

    3
    Samedi 18 Janvier 2014 à 12:35

    Hé bien heureusement que ce texte est une fiction. Bravo en tout cas. 

    4
    Brize
    Samedi 18 Janvier 2014 à 13:39

    Un texte (pas gai ...) qui sonne vrai.

    5
    Samedi 18 Janvier 2014 à 18:55

    Un monstre qui cache bien son jeu pervers ....un texte qui montre  la détresse de la victime ;-)

    6
    Nunzi
    Samedi 18 Janvier 2014 à 19:06
    Nunzi

    Ce genre d'hommes est, hélas, habile à manipuler l'objet de leur désir.

    Ton texte sonne très juste.

    7
    Samedi 18 Janvier 2014 à 21:15

    L'amour rend aveugle

    8
    Soène
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 07:53

    Une histoire vraie dans beaucoup de vies, hélas
    Bon dimanche et bises de Lyon

    9
    la fllibust
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 10:21
    la fllibust

    on dit que l'amour est aveugle, n'est-ce-pas ?

    10
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 12:01
    lilousoleil

    Vaut toujours mieux être seule que mal accompagnée...Malheureusement la fiction rejoint parfois la réalité.

    avec le sourire

    11
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 12:39
    ceriat

    Ton texte est une histoire effroyable, mais trop souvent vraie.

    Tu as admirablement joué avec les mots.

    Bravo !

    12
    jacou
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 21:40

    Beau texte  très dur.


    Il raconte ce que  tant de femmes vivent au quotidien.


    Parce que malheureusement, un monstre comme celui-là, il en existe plus que l'on ne le croit. De plus, comme tu l'exprimes si bien, les autres l'apprécient.


     


     

    13
    Lundi 20 Janvier 2014 à 07:48

    Excellent ce texte.


    Des désillusions bien racontées


    Bisous

    14
    Mardi 21 Janvier 2014 à 18:47

    Combien de femmes se reconnaitront dans ce portrait au vitriol?

    tant de vies gâchées par des êtres qui ne savent rien de l'amour, le vrai.

    Celui qui est désintéressé et qui ne possède pas...

    15
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 19:50

    Bravo excellente description de la désillusion et de l'impuissance à discerner le masque du soit disant amour .

    Bonne soirée

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :